Euristote

Avoir raison

Classé dans : Articles — 24 février 2013 @ 16 h 27 min

Avoir raison dans Articles avoir-raison1

Avoir raison… Qu’est ce que cela signifie ?

Je vous en parle aujourd’hui, suite à un événement qui pourrait sembler anecdotique, mais qui à mes yeux, révèle l’une des problématiques que l’Homme  a à analyser.

Toute à l’heure, je jouais aux cartes avec ma famille (à la coinche pour être exacte). Nous avions débuté depuis quelques temps déjà, quand une dispute éclata à propos d’une annonce, qui me semble-t-il, était irréfléchie. De fil en aiguille, les quatre joueurs prirent part au débat, le ton monta…. Et ce, jusqu’à ce que je parte (puisque j’étais seule contre tous) fumer une cigarette.

Vous me direz : mais pourquoi jeter cet « événement » par écrit ? En effet, a priori, cette dispute ne revêt aucune importance. Soit. Mais si l’on creuse un peu plus profondément, on se rend compte que cette dispute symbolise à elle seule l’un des traits fondamentaux de l’être humain : l’Homme veut avoir raison !

Quand on y réfléchit, des situations comme celles-ci apparaissent tous les jours. Tenez, l’autre jour, une dame d’un certain âge et une jeune femme se lançaient des insultes sous prétexte que l’une était raciste et l’autre choquée. Toutes deux se disputaient pour savoir qui allait l’emporter… et qui allait symboliquement avoir raison !

Avoir raison, c’est un sentiment, une croyance et ce bien que cette expression signifie originellement « avoir la raison ». Durant des périodes de l’Histoire, telles que les Lumières, la raison avait une légitimité : elle était valorisée par opposition aux ténèbres de la croyance. Mais aujourd’hui, le cercle se referme de nouveau sur la raison… Clairement, si « avoir la raison » est une croyance, cela signifie que la raison est retombée dans l’obscurité des ténèbres. Alors, peut-être n’est ce pas tout à fait une croyance…

Prenez trente secondes pour réfléchir : Mettez par écrit tous les mots qui vous viennent à l’évocation de l’expression « avoir raison ». En d’autres termes, réalisez un brainstorming.

Les mots qui me viennent sont les suivants : TORT / HOMME / DÉFAUT / EXASPÉRATION / CRÉATION / POSTURE / DISPUTE / COLÈRE / GALVAUDE / SUPÉRIORITÉ / INJUSTICE / INCOMPRÉHENSION / MÉSENTENTE.

Grâce à ce brainstorming, je porte maintenant un nouveau regard sur cette expression. Je dirais désormais qu’avoir raison consiste à adopter une posture supérieure vis-à-vis de son interlocuteur. En effet, on retrouve une idée de rupture d’égalité symbolique : celui qui pense avoir raison se croit supérieur. Il va alors vouloir montrer le chemin (qu’il croit juste), de la vérité à son interlocuteur.

Mais « avoir raison » est également associé à des concepts négatifs tels que le défaut, l’injustice, la colère. Celui qui a « tort » se sent alors prisonnier de ses émotions, de son ressentiment. En effet, admettre un tort revient pour l’être humain  à l’humiliation de se sentir inférieur. Mais si l’on change sa posture, alors, la relation reste horizontale.

« Avoir raison » n’est pas un progrès pour l’Homme car cette notion brise la relation d’égalité. Il faut donc penser en termes de point de vue, d’opinion. Il faut chercher à entendre ce que dit l’autre pour s’enrichir de son approche et essayer de trouver le plus beau des compromis….

Euristote

Un commentaire »

  1. Normand dit :

    À chacun sa vérité. Et tous les protagoras sont rois au pays du relativisme.
    Avoir raison, ça peut être imposer sa voix, peut être dans un contexte familial de non dits, de rapports de force. Bref de trouver sa voix, sa force, sa place. En un ( ou 2) mots : sa voie. Il n est là aucune question de légitimité ni d universel mais de rapport de distribution entre plusieures personnes, au sens le plus matériel.
    Mais avoir raison, c est aussi avoir sa raison. Chercher la vérité. Même emplie de doutes. Ce n est pas parce que les lumières ne seraient plus là – quoi que -, ce n est pas parce que dieu est mort, ce n est pas parce nous ne sommes pas maîtres de et en nous mêmes, que la Raison est morte. Vivre heureux, c est vivre dans le présent. Vivre avec du sens, c est être dans le passé et dans le futur et être en quête. .
    Pour moi, c est peut être ça avoir raison. Être en quête. Considérer que les principes de la raisons sont sans doutes les seuls qui valent le coup. Que sans un universalisme de droit ; sans se dire que nous avons tous les mêmes capacités de nous réjouir, d attendre le regard de l autre, de nous révoltez ou de nous indignez ; alors effectivement sans ce principe, on peut dire « a chacun sa vérité ». Le barbare, le soufiste, le sage, l extrémiste ou le malpoli se valent ? Ben moi j aimerais pas trop.
    Bien à vous

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

François, pour toi, c'... |
Celal Karaman Güncel Blog,c... |
Tonyferri |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blackdiamond1999
| EmGlob
| Capucinespana